L’histoire d’une retouche photo pas à pas

Pour cette première de l’histoire d’une retouche pas à pas, j’ai choisi un portrait de la modèle Anne-Sophie. Cliché fait à Paris avec en arrière-plan la Seine.

  • Voici la photo sortie brut de capteur au format RAW :

Les exifs : 50mm f1,4 ouvert à f1,4, 1/4000s iso320 sans flash

Nous allons voir le traitement et retouche étape par étape

  • Première étape, importation dans Lightroom CC

Je procède au réglage de la température de couleur avec un ton plus froid, je rehausse l’exposition, je baisse les hautes lumières afin de retrouver du détail dans les hautes lumières, je débouche les ombres, j’éclaircis les blancs et les noirs. je mets une courbe de tonalité en S.

  • J’utilise l’outil pinceau

Ici l’outil pinceau me permet de baisser l’exposition sur le fond ce qui permet de détacher la modèle, et permet de séparer le bonnet du ciel. Afin de voir ce que vous sélectionner en rouge, appuyez sur le raccourci  » o « .

  • Image sortie de Lightroom et envoyé sur Photoshop avec le raccourci ( Mac : Cmd + E et PC : Ctrl + E )

 

Nous voici maintenant dans Photoshop en version CC.

  • Je commence toujours la retouche de mes portraits en appliquant un Split Frequency, je corrige tous les petits défauts de peau, les cernes, les petites rides…

  • Ensuite je fais un  léger lissage de peau

 

  • Afin de contraster encore plus le fond, je fais un dodge & burn et coloris toutes les zones foncées du fond.

 

  • Je m’occupe maintenant des yeux, étape importante dans un portrait car c’est la première chose que l’on regarde. Pour ce faire, je crée un groupe dans lequel j’insère un dodge & burn pour éclaircir l’iris et le blanc de l’oeil puis j’accentue la netteté avec un passe haut.

 

  • Je passe un dodge & burn sur les sourcils afin de renforcer leur présence en les contrastant plus

  • Je renforce un peu plus les tons sombres avec un reglage de niveau dans lequel je règle les noirs à 11

 

  • Je procède de nouveau avec un Dodge & burn pour éclaircir le visage et contraster les cheveux pour leur donner plus de peps

 

  • Nouveau Dodge & burn pour éclaircir le bonnet et retrouver une teinte légèrement plus blanche.

 

  • J’utilise ensuite l’outil fluidité afin de ramener la joue inférieure et retrouver un visage plus arrondi.

  • Je finis par une correction de la balance des blancs pour retrouver des couleurs naturelles

J’enregistre ma retouche par sur Mac Cmd+S et Pc par Ctrl+S puis je rebascule sur Lightroom pour finaliser mon fichier PSD

  • Dans Lightroom, je fais un filtre radial pour détacher davantage le sujet. je réduis encore ma température de couleur de -5, diminue légèrement mes noirs et fais un léger vignetage -5

  • Voici la photo finale prête à être exportée.

 

Dites-moi en commentaire si ce format d’article vous intéresse et laissez votre avis.

A bientôt.

10 commentaires sur “L’histoire d’une retouche photo pas à pas

Ajouter un commentaire

    1. En fait ça vient petit à petit, au fur et à mesure que l’on évolue. Ce sont juste des étapes à passer. Au début, on apprends à ce servir d’un reflex puis vient le temps du traitement de la photo, aujourd’hui le plus souvent avec Lightroom puis si on veut plus loin on utilise photoshop et on cherche à se former aux différentes pratiques selon son type de photo bien évidement.

      Aimé par 1 personne

  1. Ce qui peut rebuter, c’est le temps passé devant l’ordinateur pour chaque photo…
    Mais pour un résultat impeccable, c’est souvent nécessaire. Après, on peut alléger le post-traitement en soignant la prise de vue et en se faisant seconder par une maquilleuse (si on a la chance d’en avoir une).

    Aimé par 1 personne

    1. Effectivement dans cette article j’essaye de détailler pas à pas ma procédure de retouche d’un portrait. Cela peut paraître long mais avec de l’habitude on va de plus en plus vite.
      Le fait de soigner sa prise de vue n’effacera pas les défaut de peau mais cela pourra forcément jouer sur la colorimétrie et faire gagner d’avantage de temps en post prod.
      Une maquilleuse permet également de faire gagner du temps si le maquillage est bien fait mais ne supprimera pas le passage en post prod.

      Pour ma part je rajoute ma patte artistique en post prod.

      Aimé par 1 personne

  2. Le Dodge and Burn c’est la vie ! J’aime beaucoup l’utiliser pour créer la photo « Wow » pour capter les clients dès le début de la projection mais vu que ça demande du temps je ne le fais que sur une photo pour argumenter lors de la vente et après retoucher que ce est acheté 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Moi je ne fct pas comme ça les clients me laissent faire mon choix de photo et je retouche toutes celles que je trouve convenable et qui s’inscrit dans leur storytelling. Pour la vente, elle se fait en direct sur mon site.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :